2012 : l’étrange défaite de l’armée malienne

Par Marc-André Boisvert

Le 17 Janvier 2012, Ménaka, petite bourgade du nord Mali, est prise par des rebelles. Déjà, les rebelles touarègues du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) ont lancé la guerre par communiqués. À Bamako, le gouvernement s’attendait à une rébellion touarègue normale, qui se terminerait, comme les autres, par un accord politique. Personne ne prévoyait que, deux mois plus tard, les rebelles touarègues et les forces islamistes prendraient le contrôle de plus des deux-tiers du pays. L’analyse évidente pour expliquer ces victoires serait de recourir à l’asymétrie des forces. Les insurgés avaient en effet des avantages solides sur l’armée malienne : meilleur équipement (notamment par des armes provenant des stocks libyens), meilleur entraînement, connaissance du terrain, soutien logistique plus efficace (carburant, ravitaillement et rations alimentaires). Mais comprendre la chute du nord Mali en 2012 ne peut s’expliquer par les seuls avantages de l’ennemi, ni  par les seules défaillances tactiques maliennes, d’ailleurs. À la lumière d’un an de recherche de terrain, voici quatre éléments opérationnels qui ont mené à l’armée malienne à sa défaite. Ces points sommaires représentent quatre facteurs cruciaux pour la remise en condition à long-terme des Forces armées maliennes (FAMa). Alors qu’au cours de ces derniers mois, l’armée malienne a été attaquée à différentes reprises, que ce soit à Nampala en juillet 2016, ou à Boni en septembre 2016, il devient évident que certains problèmes persistent aujourd’hui malgré les formations étrangères: incapacité à soutenir le front, incapacité de prévoir les effectifs de l’armée et les ressources de façon rationnelle, manque de stratégie réelle, etc.

armée malienne

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , | Leave a comment

La prévention du terrorisme en Grande-Bretagne. Le programme prevent et la communauté musulmane

Claire Arènes, Paris, Presses universitaires de France, 2016, 256 pages

Le prix Le Monde de la recherche universitaire permet, depuis près de 20 ans, de donner une visibilité importante à des thèses de doctorat. Non seulement les thèses sélectionnées font l’objet d’une présentation dans le quotidien, mais certaines d’entre elles sont publiées aux Presses universitaires de France. Parmi les lauréats 2016 se trouve Claire Arènes, récompensée pour son travail sur la prévention du terrorisme en Grande-Bretagne.

prévention du terrorisme

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , | 1 Comment

Les armes à feu dans le paysage criminel français

Par Louise Mingasson.

L’utilisation terroriste des armes à feu sur le territoire français a replacé la lutte contre le trafic d’armes en haut de l’agenda politique et relancé les efforts pour endiguer la prolifération d’armes de petits calibres. Cependant, la présence illégale d’armes à feu sur le territoire français est le résultat de circuits d’approvisionnement et de transformation très divers et difficiles à contrer, répondant à une demande criminelle qui a évolué au cours des dernières années.

armes à feu

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , , | 1 Comment

Une année de lectures

Vous retrouverez ici regroupées 18 recensions publiées sur Ultima Ratio au cours de l’année 2016. Autant de pistes de lectures pour 2017 !

Une année de lectures

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged | Leave a comment

Focus stratégiques 2016

L’annéFocus stratégiques 2016e se termine, l’heure est aux bilans, l’occasion pour nous de revenir sur nos publications de l’année (toutes disponibles gratuitement en ligne).

Tout d’abord, les six Focus stratégiques de l’année 2016 – collection en langue française et anglaise, publiée par le Laboratoire de recherche sur la défense et le Centre des études de sécurité de l’Ifri.

Toutes ces études sont téléchargeables gratuitement sur le site de l’Ifri.

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , , , | Leave a comment

Après l’adieu aux illusions : le reflux des ambitions !

Pour le 10e anniversaire de la publication du FM 3-24 Counterinsurgency, Ultima Ratio a publié une série d’articles traitant des sujets suivants: les racines de cette doctrine, son impact sur les guerres d’Afghanistan et d’Irak et son interprétation en France. Ce dernier article s’interroge sur l’avenir de la COIN.

Par Jean-Jacques PATRY et Nicole VILBOUX chercheurs à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).

La réponse n’est pas militaire… 

Il y a dix ans, le FM-3.24 Counterinsurgency[2] faisait irruption dans la littérature doctrinale américaine. Il marquait, pour des armées au zénith de leur puissance conventionnelle et technologique, un constat d’impuissance à transformer en gains politiques, les succès tactiques enregistrés sur les terrains d’Irak ou d’Afghanistan.

La remise au goût du jour de l’expérience contre-insurrectionnelle du siècle précédent était rendue nécessaire par les missions de State/Nation Building de la Communauté internationale intervenant en soutien de nouvelles institutions d’Etat détruit (Irak) ou faible (Afghanistan), en réponse à une insurrection en disputant la légitimité.

6478512085_15de8f78ee_b

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , , | Leave a comment