Un silence religieux. La gauche face au djihadisme

Jean Birnbaum Paris, Seuil, 2016, 240 pages

129839_couverture_Hres_0

Cette recension est parue dans Politique Etrangère 2:2016

Jean Birnbaum signe ici un essai stimulant. Un Silence religieux part d’un constat : la gauche ne parvient pas à saisir le phénomène djihadiste et refuse d’en admettre la dimension religieuse. Ce refus se traduit notamment par un raisonnement répété par nombre d’élus socialistes : l’État islamique n’est pas islamique et le djihadisme n’a rien à voir avec l’islam. Ce raisonnement, que Birnbaum qualifie de « rien-à-voirisme », est considéré par l’auteur comme contre-productif. Au lieu d’affirmer que le djihadisme est étranger à la religion, mieux vaudrait « admettre qu’il constitue la manifestation la plus récente, la plus spectaculaire et la plus sanglante de la guerre intime qui déchire l’islam. Car l’islam est en guerre avec lui-même ». En essayant maladroitement de combattre l’amalgame entre musulmans et terroristes, les responsables politiques contribueraient au contraire à « alimenter l’ignorance dont se nourrit l’islamisme », et abandonneraient les « esprits critiques qui tentent, parfois au péril de leur vie, de soustraire l’islam aux fanatiques ». Birnbaum rend un vibrant hommage à ces esprits critiques –  Arkoun, Meddeb, Benzine, Djaït, Bidar, Sedik ou encore Benslama –, qui analysent les liens entre islam, islamisme et djihadisme.

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , | Leave a comment

Vidéo: “La Sentinelle égarée ? L’armée de Terre face au terrorisme”

Plus de 70 000 hommes et femmes de l’armée de Terre ont été déployés sur le territoire national en 2015, la plupart dans le cadre de l’opération Sentinelle, déclenchée au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, davantage de soldats sont déployés sur le territoire national qu’en opérations extérieures.

Face à ces transformations, l’heure est venue de repenser en profondeur les équilibres du continuum sécurité-défense. Comment améliorer la coordination avec les forces de sécurité intérieure qui détiennent, sur le territoire national, la primauté opérationnelle ? Comment retrouver la marge de manœuvre des armées et rétablir leur vertu dissuasive ?

Elie Tenenbaum, chercheur au Centre des études de sécurité de l’Ifri et coordonnateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD), présente son dernier Focus Stratégique “La Sentinelle égarée ? L’armée de Terre face au terrorisme”.

A lire ici : https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/focus-strategique/sentinelle-egaree-larmee-de-terre-face-terrorisme

Posted in Analyses, Lu, vu, attendu | Tagged , , , , , | Leave a comment

Nouvelles technologies et commandement dans le combat terrestre

Ce post poursuit une série consacrée à l’étude des relations entre le combat terrestre et les technologies d’aujourd’hui qui a notamment pour objectif d’interroger la pertinence de nos organisations et de nos schémas tactiques et capacitaires actuels au regard des avancées technologiques.


Par le colonel (R) Philippe Mangin

nouvelles technologies et commandement

Source: armée de Terre http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/scorpion-sur-mesure-infocentre-et-infovalorise

L’art du commandement s’exprime autant dans la conception d’une manœuvre audacieuse que dans la capacité à fédérer les énergies autour d’un objectif. Décider d’une action qui emportera le succès, la faire comprendre et faire adhérer l’ensemble des participants, chef subordonnés ainsi que les combattants, voilà le défi.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , | Leave a comment

Aérocombat et technologies avancées

Ce post poursuit une série consacrée à l’étude des relations entre le combat terrestre et les technologies d’aujourd’hui qui a notamment pour objectif d’interroger la pertinence de nos organisations et de nos schémas tactiques et capacitaires actuels au regard des avancées technologiques.

Par Brice Erbland.

Aérocombat et technologies avancées

Parler de technologies avancées dans le domaine des hélicoptères mène d’emblée à imaginer les nouvelles techniques de commandes de vol, les recherches sur une meilleure portance des pales, ou l’amélioration des turbines moteurs. Mais l’aérocombat n’est pas qu’une vitrine des avancées industrielles dans le domaine aéronautique : sa raison d’être est la manœuvre tactique aéroterrestre dont les hélicoptères ne sont que les vecteurs. Si les capacités propres de ces vecteurs représentent un facteur important dans l’aptitude globale de nos unités ALAT[1], que ce soit par l’apport d’une autonomie ou d’un rayon d’action plus ou moins importants, ils ne font que très peu évoluer le champ des possibles dans les missions d’aérocombat. Ce sont les technologies annexes au vecteur hélicoptère, intégrées au système d’armes complet depuis les dernières générations, qui permettent véritablement d’améliorer les capacités de combat de nos unités d’hélicoptères en accélérant et en élargissant le spectre des manœuvres possibles.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , , , | 2 Comments

Les nouvelles technologies en appui de la manœuvre de l’infanterie

Ce post poursuit une série consacrée à l’étude des relations entre le combat terrestre et les technologies d’aujourd’hui qui a notamment pour objectif d’interroger la pertinence de nos organisations et de nos schémas tactiques et capacitaires actuels au regard des avancées technologiques.

Par la Division des Etudes et de la Prospective (DEP) Infanterie

Infanterie

Arme des 300 derniers mètres, l’infanterie est le symbole de l’engagement guerrier par excellence. Au fil des siècles, les évolutions technologiques ont considérablement amélioré les capacités du fantassin, tant d’un point de vue technique (perfectionnement des capacités d’observation, d’agression, de communication, et autres) que d’un point de vue tactique (différenciation des unités d’infanterie notamment). Pourtant, dans son ouvrage La guerre 14-18 racontée par un allemand, Werner Beumelberg relativisait déjà l’impact des technologies sur le combat :

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , | Leave a comment

La Sentinelle égarée? L’armée de Terre face au terrorisme

Le Centre des études de sécurité de l’Ifri vient juste de publier le numéro 68 de la série Focus Stratégique: 

La Sentinelle égarée? L’armée de Terre face au terrorisme

par Elie Tenenbaum

Pour télécharger cette étude, cliquez ici.

Résumé:

L’activation du contrat opérationnel de protection à la suite des attentats qui ont frappé la France durant l’année 2015 ouvre une nouvelle phase dans la longue histoire de l’engagement des forces terrestres au profit de la sécurité intérieure.

Sentinelle

Avec l’opération Sentinelle, l’armée de Terre mobilise 10 000 hommes sur le territoire national, soit 10 % de ses effectifs. Initialement prévu pour quelques mois, ce déploiement s’est prolongé dans la durée, engendrant une pression sur la ressource humaine et le cycle de préparation opérationnelle. L’opération pose également la question du partage des tâches avec les forces de sécurité intérieure et de la crainte des armées de se voir cantonnées à un rôle supplétif qui conduirait à la perte de leur savoir-faire et de leur fonction d’ultime recours. Pour pérenniser les missions intérieures des forces terrestres, les autorités devront repenser en profondeur les équilibres du continuum sécurité-défense.

L’auteur:

Élie Tenenbaum est chercheur au Centre des Études de Sécurité de l’IFRI et coordinateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD). Il travaille particulièrement sur les questions de guérilla et de guerre irrégulière ainsi que sur la problématique des interventions militaires et des opérations extérieures.

Agrégé et docteur en histoire, diplômé de Sciences Po, il a été Visiting Fellow à l’Université de Columbia ; il a également enseigné la sécurité internationale à Sciences Po et l’histoire des relations internationales à l’Université de Lorraine.

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment