Les forces armées maliennes aujourd’hui

Cette analyse est la deuxième (après celle sur les forces armées ivoiriennes) extraite du livre de Laurent Touchard, “Forces armées africaines 2016-2017”. Nous remercions encore l’auteur d’avoir accepté que nous reproduisions ce texte qui, dans le livre, est aussi accompagné d’un très complet organigramme et d’un tableau des équipements.

Forces armées maliennes

Loi d’Orientation et de Programmation Militaire

  En janvier 2016, le Président Ibrahim Boubacar Keïta annonce que les mesures prévues dans le cadre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) votée début 2015, seront amplifiées. Cette loi implique une modernisation des forces et des effectifs portés à environ 20 000 hommes grâce au recrutement de 10 000 volontaires jusqu’en 2019.

  Elle mentionne également le développement de forces spéciales ainsi que le développement des écoles militaires. Le tout s’inscrit dans une logique de formation des personnels afin de professionnaliser les FAMa. D’autant que l’armée malienne comprend de nombreux soldats exceptionnels qui n’ont besoin que d’autorités politiques avec une pensée stratégique claire et de chefs militaires compétents.

  Elle fixe enfin l’objectif opérationnel : en 2019, le Mali doit disposer d’une chaîne de commandement idoine, avec des FAMa en mesure de faire face à un conflit sur le territoire national, tandis que le pays devra aussi être en mesure de déployer un bataillon de 850 hommes formés aux OMP.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , | Leave a comment

Sur la professionnalisation des armées en Afrique

Par Jean-Raoul Murego, ancien officier dans l’armée de Terre, il a crée et dirige Ananke Group, société de sécurité et conseil en gestion des risques spécialisée sur l’Afrique et le Moyen Orient.

Tout le monde connaît les coûts socio-économiques (insupportables) du manque de professionnalisme des armées africaines : instabilité chronique, pauvreté endémique, baisse des investissements suite à l’insécurité et vie démocratique à l’arrêt. Le premier obstacle à une réelle professionnalisation n’est bien évidemment pas militaire mais politique et est un héritage de la colonisation.

Les forces armées issues de la colonisation voyaient une surreprésentation d’ethnies minoritaires, recrutées massivement pour garder un œil sur les groupes ethniques majoritaires. Les Tutsis au Rwanda et au Burundi ou les ethnies d’éleveurs nomades du nord du Ghana, du Nigeria ou du Togo constituaient le gros des forces locales dans ces colonies belges, britanniques et françaises.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , | 1 Comment

Les Forces armées ivoiriennes aujourd’hui

Par Laurent Touchard (twitter: @_LTouchard_ )

Cette analyse est extraite du livre de Laurent Touchard, “Forces armées africaines 2016-2017”. Nous remercions vivement l’auteur d’avoir accepté que nous reproduisions ce texte qui, dans le livre, est aussi accompagné d’un très complet organigramme et d’un tableau des équipements.

Situation sécuritaire difficile : rebelles et jihadistes

Assemblées des ex-ennemis de la guerre civile, les forces armées ivoiriennes n’ont qu’une cohésion relative en 2016. La réussite dite « partielle » du programme de Démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR) instauré pour les protagonistes de cette guerre est elle-même, en réalité, une relative réussite partielle.

Au premier abord, les chiffres apparaissent bons. Ainsi, lorsque s’achève le programme de DDR le 30 juin2015, sont comptabilisés plus de 69 000 hommes officiellement démobilisés sur 74 000 tandis que 39 000 armes ont été récupérées.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , , , | 1 Comment

War and Technology : A Very Short Introduction

Alex Roland, Oxford University Press, 2016, 135 p.

Cet ouvrage issu de la collection Very Short Introductions – équivalent britannique des Que sais-je ? – dont l’auteur est Alex Roland, professeur à l’université de Duke, a pour ambition d’éclairer un large public sur la coévolution de la technologie et de la guerre, des débuts de l’humanité à aujourd’hui. L’idée maîtresse développée est que la technologie est le facteur qui a le plus influencé la façon de faire la guerre mais que les relations entre guerre et technologie ne sont pas à sens unique, la première aiguillonnant autant la deuxième que l’inverse.

War and Technoloy

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , , | Leave a comment

Qui est l’ennemi ?

Cette recension a été publiée dans Politique Etrangère 2017/1

Jean-Yves Le Drian, Paris, Éditions du Cerf, 2016, 96 pages

L’expression publique d’un ministre de la Défense en activité comporte une part routinière incompressible, résultante d’échéances régulières, tels les vœux de début d’année, les commémorations, les discours d’ouverture ou de conclusion de colloques, ou les auditions au Parlement. Certes, Qui est l’ennemi ? est la version allongée de l’un de ces discours, prononcé aux Assises nationales de la recherche stratégique, en décembre 2015. Il serait toutefois erroné de n’y voir qu’une énième prise de parole officielle. L’ouvrage est en réalité le produit d’une réflexion approfondie conduite par le ministre, et au sein de son ministère, en écho à la dégradation brutale de l’environnement stratégique survenue depuis 2014.

Qui est l'ennemi ?

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Pour un nouveau Livre blanc sur le terrorisme

Ce texte a d’abord été publié dans la série Editoriaux de l’Ifri.

Le Livre blanc du Gouvernement sur la sécurité intérieure face au terrorisme a plus de dix ans. Publié en 2006, ce document avait un triple objectif. Le premier était de mieux comprendre la menace, c’est-à-dire d’analyser le fonctionnement des réseaux d’Al-Qaïda. Le deuxième était d’élaborer une « stratégie de riposte », une « véritable doctrine » pour faire face au djihadisme. Le troisième consistait à informer et responsabiliser la population pour accroître sa résilience. En une décennie, la situation a considérablement évolué : Daech n’existait pas en 2006, les révolutions arabes n’avaient pas eu lieu et la France n’avait pas encore subi la vague d’attentats de 2015-2016. Aujourd’hui, un nouveau Livre blanc sur le terrorisme s’impose.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , , , , | Leave a comment