Supreme Command ou erreur suprême ?

Suite à la récente démission du général de Villiers, un spécialiste des questions de défense a souhaité s’exprimer dans nos colonnes. Pour des raisons de confidentialité nous avons tenu à conserver son anonymat.

La crise politico-militaire sans précédent qui se déroule sous nos yeux ébahis invite le lecteur attentif d’Ultima ratio à se replonger dans la théorie classique des relations civilo-militaires. L’objectif de ce post est ainsi de prendre un peu de recul sur les commentaires médiatiques et de partager notre analyse à la lumière de ces théories.

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , | 7 Comments

Weapon of choice: small arms and the culture of military innovation

Matthew Ford, Londres, Hurst, 2017, 240 pages

Dans Weapon of Choice, Matthew Ford, Senior Lecturer en relations internationales à l’université du Sussex, démontre l’influence des processus sociaux dans les choix technologiques d’équipements militaires. Il le fait en observant un cas généralement éludé par les spécialistes de la question : celui des armes individuelles du fantassin au Royaume-Uni et aux États-Unis, du début du xxe siècle à aujourd’hui.

Weapon of choice

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , | Leave a comment

Erreurs fatales. Comment nos présidents ont failli face au terrorisme

Vincent Nouzille, Paris, Fayard, 2017, 384 pages

Recension par Emma-Louise Blondes.

Cet ouvrage s’attache aux faiblesses de la lutte antiterroriste française depuis les années 1980. Le journaliste Vincent Nouzille se concentre sur le terrorisme puisant son origine dans les espaces musulmans, à l’origine des principales campagnes d’attentats perpétrées sur le sol français depuis 35 ans (1982-1986, 1995 et depuis 2015). L’auteur cherche à démontrer comment, par aveuglement, naïveté ou passivité, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont commis des erreurs qui contribuent à expliquer le climat d’insécurité qui règne actuellement en France. L’ouvrage dénonce l’absence de pilotage de la lutte antiterroriste, les failles du renseignement, le manque de coordination entre les services, les déficiences du volet police-justice, les faux-pas diplomatiques, ainsi que l’indifférence des gouvernements à l’égard de la menace.

erreurs fatales

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , | 1 Comment

L’art de la guerre à l’âge des réseaux

Joseph Henrotin, Londres, ISTE Éditions, 2017, 224 pages

Joseph Henrotin est chargé de recherches au Centre d’analyse et de prévision des risques internationaux (CAPRI) et à l’Institut de stratégie et des conflits (ISC), et rédacteur en chef du magazine Défense et Sécurité internationale (DSI). Auteur de plusieurs ouvrages remarqués – dont Techno-guérilla et guerre hybride. Le pire des deux mondes (2014) –, il nous livre dans ce dernier opus une synthèse très utile de ses nombreux travaux sur la technologie militaire et la guerre hybride, tout en les insérant dans une nouvelle perspective.

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , , | Leave a comment

Molenbeek-sur-Djihad

Christophe Lamfalussy et Jean-Pierre Martin, Paris, Grasset, 2017, 304 pages.

Les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et ceux de Bruxelles, le 22 mars 2016, ont poussé Christophe Lamfalussy et Jean-Pierre Martin – journalistes à la Libre Belgique et à RTL Belgique – à enquêter sur Molenbeek. C’est dans cette commune située au cœur de la capitale belge que vivaient plusieurs terroristes, et qu’a été arrêté Salah Abdeslam après quatre mois de cavale.

Moleenbek

Continue reading

Posted in Lu, vu, attendu | Tagged , , , | 1 Comment

Le Manuel de Tallinn 2.0, ou comment le droit veut rattraper la technologie

Par Gabriel Cornet.

Le 27 avril 2007, l’Estonie est paralysée par une cyberattaque d’une ampleur sans précédent. Le pays, dont l’économie dépend en grande partie de ses infrastructures numériques est victime d’une attaque de type déni de service distribué (DDoS)[1]. Elle survient dans un contexte de fortes tensions entre l’Etat estonien et les minorités russes du pays, ces dernières manifestant contre le déplacement du centre-ville vers la banlieue de Tallinn d’une statue à la gloire de l’armée soviétique. De nombreuses institutions estoniennes d’importance stratégique sont délibérément prises pour cibles : médias, banques, ministères, ainsi qu’un certain nombre d’hébergeurs web, entraînant une quasi-paralysie temporaire du pays. Le motif de l’attaque, revendiquée par un groupe de jeunes russes, est évident. Moscou refuse de participer à l’enquête, qui aboutit à une impasse : aucune condamnation n’est prononcée.

Le monde entier est choqué par la fulgurance de l’attaque. Les sociétés occidentales, elles aussi amplement connectées, prennent brutalement conscience de la vulnérabilité de leurs propres infrastructures informatiques, de leur dépendance toujours plus forte vis-à-vis de ces dernières, mais surtout de leur impuissance à riposter face à une telle offensive. L’urgence de combler le vide juridique qui entoure les activités dans le cyberespace apparaît alors comme une priorité, notamment au sein de l’OTAN.

Tallinn Manual

Continue reading

Posted in Analyses | Tagged , , , , | 3 Comments