Les mutations du renseignement militaire : dissiper le brouillard de la guerre ?

Le Centre des études de sécurité de l’Ifri vient juste de publier le numéro 71 de la série Focus Stratégique: 

Les mutations du renseignement militaire: dissiper le brouillard de la guerre ?

par Joseph Henrotin

Pour télécharger cette étude, cliquez ici.

Le renseignement militaire a connu des évolutions majeures du fait de la technologie mais aussi des changements dans le caractère des opérations.

couv_focus71.jpg

Au cœur du projet de « révolution dans les affaires militaires », il devait contribuer à dissiper définitivement le brouillard de la guerre et à rendre le champ de bataille transparent. Les deux dernières décennies d’opérations en ont pourtant démontré qu’il en allait autrement : face à des adversaires complexes étroitement mêlés à leur terrain, les armées ont dû évoluer vers la notion de « renseignement d’intérêt militaire », élargissant ainsi le spectre de leur mission. En France, cette transformation a soulevé de nouvelles questions quant à l’organisation mais aussi aux moyens attribués au renseignement dans les armées et au sein de l’appareil de défense. Face aux nombreux défis technologiques, liés autant à la collecte qu’à l’analyse, l’avenir du renseignement militaire dépend plus que jamais des ressources, humaines et financières, que les décideurs voudront bien lui attribuer.

Share
Ce contenu a été publié dans Lu, vu, attendu, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *