Cross-Domain Coercion : The Current Russian Art of Strategy

Capture 54Le Programme Dissuasion et Prolifération  de l’Ifri vient de publier le numéro 54 de la série Proliferation Papers:

Cross-Domain Coercion : The Current Russian Art of Strategy 

Dr. Dmitry (Dima) Adamsky est professeur associé à la Lauder School Government Diplomacy and Strategy. Il est également l’auteur des ouvrages Operation Kavkaz  (Hebrew) et The Culture of Military Innovation (Standford UP).

Ce nouveau Proliferation Paper est téléchargeable ici.

Résumé

Cette note retrace l’évolution de l’approche russe de la dissuasion et de la coercition depuis la fin de la guerre froide, et y évalue la place tenue par les armes nucléaires, depuis les débats sur la « dissuasion nucléaire régionale » jusqu’à l’actuelle « doctrine Gerasimov ». Souvent qualifiée d’« hybride », la « guerre de nouvelle génération » mise en œuvre par la Russie est conçue pour être conduite en parallèle dans différentes dimensions (nucléaire, conventionnelle, informationnelle, etc.) en réponse à la menace que Moscou voit en l’Occident. Opérant sous l’égide de l’arsenal nucléaire russe, cette stratégie vise à manipuler les perceptions de l’adversaire et à influencer son comportement, tout en limitant l’emploi de la force à une échelle relativement faible au regard des pratiques militaires de l’ère industrielle. Cette approche, renouvelant l’art opératif russe, intègre ainsi en un tout cohérent des capacités nucléaires, non-nucléaires et informationnelles au service de stratégies de dissuasion et de coercition.

Sommaire

Introduction Russsian Nuclear Deterrence Thinking Since 1991

« New Generation War »

Cross-Domain Coercion: Change and Continuity

Conclusion

 

Share
Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.