Defence Reform in the United Kingdom: A Twenty-First Century Paradox

Le Laboratoire de recherche sur la défense (LRD) de l’Ifri vient de publier le numéro 43 de la série Focus stratégique :

Defence Reform in the United Kingdom: A Twenty-First Century Paradox

Dr. John Louth est senior research fellow et directeur des études Defence, Industries and Society au Royal United Services Institute for Defence and Security Studies. Il a notamment travaillé sur l’audit et la gouvernance de la dissuasion stratégique britannique et sur les initiatives de partenariats entre le ministère de la Défense britannique et le secteur industriel. Il a également dirigé des programmes nationaux d’amélioration des capacités de défense et commerciales dans plusieurs Etats du Golfe. En tant que conseiller à l’Agence européenne de défense, Dr. Louth a participé au développement de politiques et de pratiques d’acquisition paneuropéennes. En outre, il enseigne à la Roehampton University Business School de Londres et est par ailleurs conseiller spécialisé auprès du Comité de défense de la Chambre des Communes.

Ce nouveau Focus stratégique est téléchargeable ici.

Résumé:

Le contexte de restriction budgétaire a poussé le Gouvernement de Coalition de 2010 à améliorer sa gestion des équipements de défense. Auparavant, les gouvernements travaillistes successifs avaient mis en avant la « smart procurement » afin que le processus d’acquisition puisse atteindre un compromis entre la performance militaire, les coûts de R&D et la valeur d’achat. Des réformes successives ont visé à introduire les compétences et les comportements du secteur privé dans le domaine public de la défense. En construisant sa logique autour du partenariat public-privé (PPP), la « smart acquisition » peut être appréhendée comme l’emboîtement de trois facteurs : l’organisation, le haut niveau du processus et du corpus de connaissances, ainsi que les acteurs qui encadrent le processus d’acquisition. En raison de confusions organisationnelles, d’une gestion de projets inefficace et d’objectifs imprécis, les gouvernements britanniques successifs semblent finalement avoir échoué à gérer les risques opérationnels et financiers, les dépassements de coûts et les déséconomies.

Sommaire:

Introduction

The Narrative of Reform

The Road to Smart Procurement

The Physicality of Smart Acquisition

Lessons and Insights from Defence Reform in the UK

Conclusion

 

Share
Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.