Hoplites numériques : le combat d’infanterie à l’âge de l’information

Nous avons le plaisir de vous proposer la lecture du trentième Focus stratégique, dont nous vous avions parlé ici, intitulé :

« Hoplites numériques : le combat d’infanterie à l’âge de l’information»

Le FELIN, premier « système fantassin » mondial entre en service cette année dans l’armée de Terre française. Au cours de l’histoire, les fantassins ont cherché à tirer profit de la technologie en arbitrant au mieux parmi les trois exigences fondamentales que sont mobilité, puissance de feu et protection du combattant. Les sociétés occidentales étant sensibles aux pertes, l’exigence de protection est devenue un facteur essentiel. Le combat débarqué moderne se caractérise donc par un retour de l’armure tout en mettant l’accent sur la puissance de feu. En outre, l’avènement d’une nouvelle génération d’équipements, permettant de tirer profit des technologies de l’information au niveau du combattant individuel, impose désormais d’aborder la question de l’évolution du combat d’infanterie sous l’angle de la supériorité informationnelle.

Sommaire:

Introduction,
L’innovation dans l’infanterie
La fin de l’infanterie légère
Le fantassin du futur

Ce texte est téléchargeable ici.

Nous remercions les lecteurs de ce blog qui ont contribué aux recherches de l’auteur.

Share
Ce contenu a été publié dans Lu, vu, attendu, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.